Après les élections ou qu’est ce qu’on fait après ? Un peu d’histoire d’Angleterre.

Les élections ont eu lieu et le maire sortant a été  élu dès le premier tour. En toute franchise, ce cas de figure, nous ne l’avions pas envisagé, nous avions l’impression qu’il y avait une place pour une alternance compte tenu des manques constatés avec cette municipalité et des retours  que nous avions eus sur le terrain. Il est inutile de dire que le résultat nous a déçus. Nous voulions un changement de gouvernance pour notre ville et nous nous étions engagés pour ça, mais c’était sans compter la machine de guerre opérant en permanence. Il est toujours surprenant d’entendre de nombreuses personnes aspirant au changement et élire le sortant au premier tour….La crainte, les promesses, les intérêts particuliers satisfaits la semaine avant les élections  sont-ils responsables de cet état de fait ?

« A horse, a horse, my kingdom for a horse”: « Un cheval, un cheval, mon royaume pour un cheval »

Cette phrase est celle du roi Richard III à la bataille de Bosworth. C’est la dernière déclaration  de la tragédie de Shakespeare prononcée par ce roi à mauvaise réputation, qui tentait d’échapper à son destin. Elle symbolise dans certaines circonstances l’abandon de choses importantes au profit d’un sauf conduit ou d’un privilège immédiat .La nature humaine est ainsi faite que quelquefois, on peut être tenté de sacrifier l’important pour un bénéfice immédiat.

« Un seau de goudron, un seau de goudron, ma voix pour un seau de goudron ». (Et en plus je prends une procuration)…

Le résultat de l’élection nous laisse un peu cette impression ; beaucoup de choses ont été promises, beaucoup de choses n’ont pas été faites, mais les électeurs ont plébiscité cette façon de faire peut-être pour des intérêts très particuliers. Il faut aussi reconnaître que notre électorat a été un peu paresseux et qu’il se réservait pour le second tour.

Ce weekend, ils peuvent aller à la pêche à la truite ………..

Notre démarche était certes  un peu inconsciente, mais si nous n’avions pas cru à une victoire possible, nous ne nous y serions pas risqués.

Il y a un an de ça « Pélissanne Autrement » n’existait  pas et un an après, presque 700 personnes nous ont fait confiance : nous les remercions et nous allons pour eux et pour nous continuer notre action. Nous avons fait une belle campagne honnête et réaliste, quelquefois difficile, la presse a rendu compte de façon régulière de notre philosophie.

Aujourd’hui nous arrêtons le site tel qu’il était et nous en relançons un autre entièrement nouveau. Notre volonté pour l’avenir est de jouer un rôle d’opposition responsable et constructif.

Nos principes de fonctionnement seront les suivants :

Nous ferons un édito mensuel que nous vous enverrons dans le même esprit que celui de la campagne. Nous le compléterons par d’autres informations intéressantes. Si certains  de nos lecteurs ont des informations pertinentes intéressant la communauté, nous nous ferons un plaisir de les diffuser. Nous ferons de même un compte rendu parallèle de conseils municipaux auxquels nous assisterons en y apportant un éclairage nouveau.

Le prochain rendez vous est fixé à  ce samedi 29/03 Salle Malacrida à 10 :30 pour le premier Conseil Municipal : venez nombreux.

Règles de fonctionnement du site

Le site est l’organe officiel de communication de l’Equipe Pélissanne Autrement et de Francis Granzotto, élu d’opposition.

Le site peut accueillir des contributions après  examen. Ces contributions sous quelques formes que ce soit sont cédées au site sans contreparties. Elles sont signées par leurs auteurs. Tous les documents fournis ne sont nécessairement retournés à leurs auteurs

Les personnes citées ont un droit de réponse qui sera publié sur le site dans l’éditorial suivant.

F. Granzotto

Publicités